Architectes de l’urgence propose des solutions d'abri d'urgence pour migrants et réfugiés

La fondation Architectes de l’urgence propose des solutions plus adaptées au contexte d’un pays riche et suggère d’abandonner les cabanes temporaires au profit de solutions alternatives plus adaptées et plus économiques.
Le 06 juin 2016
Sécurisation et aménagement d'un squat à Montreuil en 2015

Pour la Fondation Architectes de l'urgence, "la production d’abris temporaires décents est un devoir, il n’y a pas de discussion sur ce point. Cependant, le choix de la réponse est possible. Pour les migrants de Grande Synthes, comme ceux dans Paris, des solutions autres qu’un traitement en camps de réfugiés d’un pays du tiers monde est réalisable et économiquement viable (beaucoup moins cher que des nuitées d’hôtel)."

Les Architectes de l'urgence propose d’utiliser des bâtiments réaménagés et sécurisés (petits bâtiments d’artisanat, immeubles de bureaux), comme ils l’ont déjà fait à Montreuil dans un squat pour 150 personnes en 2015 : https://www.youtube.com/watch?v=QTHBL1quNWw

Architectes de l’urgence propose également l’utilisation de bungalows de chantier, de mobil homes afin de répondre aux besoins au cas par cas et éviter la prolifération de camps de déplacés.

Publié le 06.06.2016
0 commentaire

Donnez votre avis

Architectes de l'urgence
Sécurisation et aménagement d'un squat à Montreuil en 2015