Appel à projets - Territoires convergents

Le Forum Européen des politiques Architecturales (EFAP) lance ce projet-pilote pour la mobilité des architectes en Europe. Sous la forme d’une résidence de 6 mois, les candidats sont invités à développer une proposition liée à une situation spatiale ou territoriale spécifique située dans une des villes des partenaires du projet : Dublin, Paris, Prague.

 

Projet-pilote pour la mobilité des architectes en Europe

Le projet:
Le projet Territoires Convergents propose à des architectes ou des équipes pluridisciplinaires la possibilité de développer une proposition liée à une situation spatiale ou territoriale spécifique à Dublin, Paris ou Prague. Cette résidence, d’une durée maximale de 6 mois, donnera lieu à des rencontres régulières avec des acteurs locaux (élus, architectes, associations...) et à une diffusion au niveau européen. Les résultats seront intégrés dans une réflexion plus large sur la question des politiques architecturales en Europe

Dublin: Shadowland
La crise économique actuelle a légué toute une série de projets inachevés, des terrains vagues situés dans des lieux improbables et des propriétés fantômes, vides bien que construites. Des propositions de développements alternatifs sont nécessaires, afin d’éviter que les mêmes modèles, répondant uniquement aux attentes - même limitées - du marché, ne soient considérés comme l’unique solution. La proposition pour Dublin consistera à trouver des options alternatives qui permettent de gérer cet héritage et de refonder son développement selon une approche holistique, c’est-à-dire intégrée, flexible, locale et intuitive. Des propositions qui s’attachent à une durabilité tant sociale, environnementale qu’économique. L’intervention concerne la zone du Grand Dublin, et en particulier les limites et arrière-pays de Dublin.

Paris: At The Crossroads
Le 10e arrondissement est ouvert sur l’Europe à travers le quartier des deux gares, la Gare du Nord et la Gare de l¹Est. Va s’ouvrir très prochainement une large consultation publique autour du réaménagement de ce territoire. Ce véritable carrefour européen est un creuset de population où se croisent des hordes d¹hommes d¹affaires pressés et  une foule d¹exclus et d¹exilés. Cette cohabitation pour le moment tolérée va certainement disparaître dans la redistribution des espaces autour des gares qui sont aussi le  début des grandes artères haussmanniennes. Il est question de traiter les sens de circulation piétonnes et automobiles, les parvis devant chacune des gares, les embouchures des boulevards Magenta et Strasbourg, de transformer les gares des bus, de réaménager un espace vert proche de la gare de la gare de l¹Est. En bref, nous allons assister à une véritable révolution dans les années à venir  qui donnera lieu à polémiques, à n’en pas douter. Le candidat pourra « rentrer dans la bataille » des experts, des riverains, des élus, des urbanistes et des architectes et participera lui-même à l’avancée des débats. Il s’agit là d’une résidence en immersion au cœur d’un quartier et en résonance avec les besoins réels de la collectivité. Le candidat ne traitera pas l¹ensemble des données, mais définira lui-même son champ d¹action.

Prague : À l’intérieur des limites
Le centre de Prague est célèbre pour ses bâtiments pittoresques, de tous styles, ses rues tortueuses, ses allées charmantes, où chacun peut découvrir et faire l’expérience d’un genius loci unique. Au contraire, les limites de cette ville historique sont souvent difficiles d’accès et renforcent l’image d’un centre-ville « disneyifié ». Le cœur fonctionne ainsi comme un territoire isolé et conservé, une attraction touristique coupée du reste de la ville. Cette séparation n’est pas seulement mentale, elle s’accompagne souvent d’obstacles physiques réels, de corridors d’infrastructure, hérités du passé. Et cette situation est commune à bien d’autres villes européennes. Cette situation peut-elle être changée par l’architecture ? Comment redéfinir les facteurs architecturaux et urbains, ainsi que le domaine public, aux points de rencontre de la ville ancienne avec ses quartiers voisins?

L’originalité de ce dispositif repose sur le fait qu’il ne s’agit ni d’un concours, ni d’une commande, mais d’un espace-temps, sous forme de laboratoire vivant, dédié à la réflexion et à l’échange dans un contexte étranger.

L’objectif du projet est double:
    * Apporter sa contribution et son expérience à un projet pour l’enrichir et croiser les regards
    * Mener une réflexion critique sur le processus de ce travail et les conditions de pérennisation du dispositif de résidences

Loin d’une recherche isolée, ces résidences s’inscrivent dans un dialogue avec des interlocuteurs locaux, qu’ils soient habitants, maîtres d’ouvrage, élus, pairs….

Si les problématiques spécifiques aux territoires ou aux espaces choisis par les partenaires du projet sont laissées à l’appréciation des candidats, elles devront toutefois se situer dans les enjeux actuels des villes européennes : étalement urbain, création architecturale en site historique, reconversion de bâtiments du tertiaire, flux migratoires, transformation des grands ensembles périurbains….

Les propositions et la mise en lumière du processus élaborés par les candidats seront diffusées lors d’événements comme la Biennale de Venise ou dans les réseaux de diffusion de l’architecture.

Modalités de déroulement du projet:
Durée maximale de la « résidence » : 6 mois Financement : chaque résidence est dotée d’une bourse forfaitaire de 9 000€ pour le travail de conception (versement de 50% au démarrage, 50% à la livraison des travaux) + voyages, séjour, technique. Travaux situés hors contingence (concours, commande, études) Le candidat est responsable de son travail en lien avec la structure d’accueil durant cette période. Les candidats devront répondre à l’une des propositions suivantes : Les propositions prendront la situation praguoise comme terrain d’expérimentation, tout en élaborant une compréhension contemporaine de la notion d’espaces publics. Au moins 3 rencontres avec un « comité de suivi » réunissant des responsables locaux et/ou maîtres d’ouvrage, des établissements d’enseignement, des associations d’habitants ou d’usagers seront organisée par la structure d’accueil. Les résidences auront un architecte reconnu, un « maître », volontaire pour être « parrain » de la résidence.

Appel à candidatures/conditions de participation
Un appel à candidature est lancé via le site internet du FEPA (www.efap-fepa.eu) et une annonce dans la revue A10 et la newsletter du FEPA. La sélection est ouverte aux architectes ayant à leur actif, en tant que concepteur, au moins un projet réalisé ou en cours, ou gagné un concours, réalisé une étude, une publication, ou organisé un workshop. Peuvent se porter candidats les architectes ressortissant de l’Union Européenne titulaires d’un diplôme délivré par un établissement habilité par le pays d’implantation de l’établissement. Les candidats peuvent être représentés par une personne physique ou une équipe. La candidature d’équipes mixtes d’architectes est possible. 3 candidats/équipes seront sélectionnées en 2010, et 3 autres en 2011. Pour la session de 2010, les candidats (ou l’équipe candidate) devra avoir rempli et envoyé un formulaire d’inscription électronique sur le site du FEPA, dans une des 2 langues officielles de l’Union Européenne (anglais-français) AVANT LE 15 avril 2010.

Le FEPA accusera réception de la candidature.

1. Le dossier
Le dossier devra comprendre les éléments suivants en anglais ou en français

    * les CV, photocopies d’un titre d’identité et du/des diplômes obtenus
    * une lettre de motivation (3000 signes maximum)
    * une présentation des travaux réalisés ou en cours et/ou contributions à des concours (15 feuillets maximum)
    * une autorisation signée du/des candidats comportant une cession de droits à titre gratuit, pour le FEPA dans le cadre de la publicité internet ou papier du projet-pilote Territoires convergents.

2. Mode de sélection
Les dossiers de candidatures seront soumis à un jury de sélection dont la composition sera rendue publique sur le site du FEPA (comprenant notamment les co-organisateurs, un critique d’architecture, d’un maître d’ouvrage, et des membres du FEPA). (Les membres du FEPA seront consultés également pour la présélection des candidats)

3. Les critères de choix
Seront notamment pris en compte:
    * Les qualités de conception et/ou de réalisation des projets présentés
    * La qualité de la motivation du candidat/équipe à aborder des problématiques territoriales hors de son pays d’origine
    * La capacité du candidat/équipe à assurer la transmission/diffusion de ses travaux à un public
    * La pratique d’une langue officielle de l’UE

4. Suivi des résidences
    * Edition : une publication rendra compte des travaux réalisés
    * Site internet : une conception spécifique du site web du FEPA sera dédiée au projet
    * Rencontres et débats : les candidats seront amenés à participer à des rencontres européennes seront organisées, en vue de l échange et de l’analyse des pratiques.

Territoires convergents : projet-pilote pour la mobilité des architectes en Europe

Le projet-pilote « Territoires Convergents» a été sélectionné dans le cadre de l’appel d’offre « Soutien en faveur de programmes ou de dispositifs de mobilité transnationale dans le domaine de la culture ».

Rappel des objectifs et description de l’appel d’offre
Le présent appel à propositions est destiné à apporter un soutien, à titre expérimental, à la mobilité des artistes et des professionnels de la culture. Il vise à explorer de nouveaux dispositifs de financement de la mobilité au niveau communautaire dans l’optique de favoriser la diversité culturelle, d’atténuer les déséquilibres (entre les régions et entre les flux entrants et sortants) et de renforcer le dialogue interculturel. Les résultats obtenus aideront à déterminer dans quelle mesure les financements communautaires peuvent apporter de la valeur ajoutée dans l’action en faveur de la mobilité transnationale et, par conséquent, contribuer à la préparation du programme «Culture» pour la prochaine période de programmation, après 2013, ainsi qu’à l’élaboration des politiques. L’évaluation du projet sera axée sur les résultats, mais aussi, plus spécifiquement sur les réalisations des dispositifs de mobilité, et par exemple, de mesurer l’incidence de la mobilité sur le travail des professionnels ou encore les avantages économiques et sociaux plus généraux de la mobilité.

Ce projet est organisé par l’EFAP a.i.s.b.l., en coopération avec l’Institut Royal des Architectes d’Irlande (Dublin), le Centre pour l’Architecture d’Europe centrale (Prague) et le Point Éphémère (Paris), et la participation du Berlage Institute de Rotterdam et de la revue A10, new european architecture. Ce projet est financé avec l'aide de la Commission Européenne.


Télécharger le Formulaire d'inscription : cliquez ici


Publié le 19.03.2010
0 commentaire

Donnez votre avis