Transition écologique

Appel à contribution « Etat des lieux Economie circulaire dans le Bâtiment »

L’Ademe mène actuellement une étude d’état des lieux des projets exemplaires en termes d’économie circulaire dans le secteur du bâtiment, devant aboutir notamment à un recueil de bonnes pratiques. Architectes, vous êtes invités à soumettre vos projets intégrant au moins l’un des piliers de l’économie circulaire (approvisionnement durable, écoconception, allongement de la durée de vie, etc.).
appel_ademe_economie_circulaire.jpg

Le réemploi et la réutilisation seraient trois fois moins utilisés que les matériaux biosourcés, selon l’enquête « Bâtiment Santé Plus » publiée le 2 juin 2021. Un peu moins d'un acteur sur cinq déclare même ne pas se sentir concernés par tous ces matériaux[1].

A l’approche de l’entrée en vigueur de la REP sur les produits et matériaux de construction du bâtiment (1er janvier 2022), l’Ademe, qui pilote les actions de soutien à l’économie circulaire, a lancé une étude d’Etat des lieux des actions d’économie circulaire dans le bâtiment.

Le but est d’accompagner la diffusion des bonnes pratiques à grande échelle, en faisant appel à la contribution des acteurs ayant mené ou connaissance de projets intégrant des démarches d’économie circulaire : éco-conception, réemploi/réutilisation, évolutivité, etc.

Ce travail devrait notamment aboutir à un recueil des bonnes pratiques et pistes d’actions réalisé par deux experts du secteur, le groupe Setec et le bureau d’études REMIX, en partenariat avec materiauxreemploi.com.

Tous les professionnels sont invités ainsi à proposer leurs projets architecturaux en France, y compris DROM-COM, et en Europe, remarquables pour leur prise de l’économie circulaire sur l’un au moins des 7 piliers définis par l’ADEME :

1.L’approvisionnement durable concerne le mode d’exploitation/extraction des ressources (énergies, matières minérales, etc.) et matériaux visant une exploitation efficace limitant les rebuts et l’impact sur l’environnement 
2.L’écoconception vise, dès la conception, à prendre en compte l’ensemble du Cycle de Vie de l’ouvrage pour en minimisant les impacts environnementaux ; 3.L’écologie industrielle et territoriale concerne un mode d’organisation reposant sur des échanges de flux ou une mutualisation des besoins afin d’optimiser les ressources sur un territoire (énergie, eau, matières, déchets mais aussi équipements et services, etc.) ;
4.L’économie de la fonctionnalité privilégie l’usage à la possession et cherche à vendre l'usage des produits plutôt que les produits eux-mêmes ;
5.La consommation responsable définit la prise en compte dans le choix des matériaux et procédés des impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie ;
6.L’allongement de la durée d’usage entraîne le recours à la réparation, au réemploi, la conception modulaire et évolutive, etc. ;
7.Le recyclage vise à utiliser les matières premières issues de déchet.

    >> Participez à l’étude « Etat des lieux de l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment » en proposant vos projets via le formulant suivant : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScM46p3Z1iNLaSk33WzW60P5pN20znzKkgCy-dxJ2hTY3lEvg/viewform

     

    [1] L’enquête, réalisée en partenariat avec le CNOA et avec le soutien de l’Ademe et du ministère de la Culture, a été menée auprès de 320 acteurs du bâtiment, dont 30% d’architectes, 25% de bureaux d’études, et environ 10% de maîtres d’ouvrage.

    Contribution -
    Publiée le 08.06.2021 - Modifié le 08.06.2021
    0 commentaire

    Donnez votre avis

    (source : materiauxreemploi.com)
    Appel à contribution Ademe "Etat des lieux Economie circulaire dans le Bâtiment", 2021