« Anticiper les mutations » : les Universités de l’architecture 2015 sont lancées

Les 2èmes Université d’été de l’architecture ouvrent le débat sur universites-architecture.org du 19 mars au 25 juin, avant une journée de restitution le 26 juin à Lyon. Les Universités 2015 explorent les mutations de la société et leurs conséquences sur le rôle de l’architecte. Comment mettre « l’architecte au service des territoires » afin de réussir la transformation territoriale, et comment faire de l’architecture « un investissement d’avenir » à l’heure de la transition énergétique, des mutations de la commande et de l’arrivée du BIM ?

Souhaitant poursuivre son dialogue avec l’ensemble des acteurs du cadre bâti mais aussi avec élus, chercheurs, étudiants et experts, tous passionnés d’architecture, l’Ordre des architectes organise la seconde édition des Universités d’été de l’architecture pour engager une large réflexion sur des sujets d’actualité.

Après le logement, thème de l’édition 2014 des Universités, l’Ordre a souhaité consacrer ses Universités 2015 aux mutations de la société (réforme territoriale, transition énergétique, évolutions de la commande publique et privée, numérisation de la conception...) et à la capacité de l'architecture et des architectes à anticiper ces mutations.

« Anticiper les mutations » se déclinera en deux thèmes et deux étapes : « L’architecte au service des territoires » d’une part, « L’architecture, un investissement d’avenir » d’autre part.

1- Les e-Universités du 19 mars au 25 juin 2015 :

Un appel à contributions lancé le 19 mars sur www.universites-architecture.org permettra à chaque interlocuteur d’alimenter la réflexion sur chacun de ces deux thèmes, via commentaires et propositions ;

2- Un évènement de clôture à Lyon le 26 juin :

Cette manifestation organisée à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (amphithéâtre Charles Mérieux) réunira le 26 juin de nombreux professionnels. Ce second temps permettra, à partir de la restitution des contributions fournies, sur la toile, d’organiser un large débat sur les deux thèmes des universités avec des professionnels, des experts et des élus politiques.

Citoyens, architectes, experts, professionnels du cadre de vie, élus locaux, membres des partis politiques, membres des associations, curieux d’architecture, ces Universités sont les vôtres !
Dès le 19 mars 2015, envoyez vos contributions, réagissez et commentez les articles déjà publiés.


Pour Catherine Jacquot, Présidente de l’Ordre des architectes :

« Notre société évolue et les mutations qui touchent au logement, à la ville et aux paysages sont de plusieurs ordres :

Mutations sociales tout d’abord : relégation territoriale et urbaine, vieillissement de la population, évolution des structures familiales, logement des jeunes étudiants et travailleurs, mobilité du travail et chômage plus ou moins endémique …

Mutations environnementales ensuite avec la recherche indispensable de bâtiments et de transports sobres en énergie, la réduction des émissions de CO², et la préservation des espaces naturels.

Mutations économiques aussi avec la réduction des investissements publics, la prépondérance de la finance et de l’investissement privé dans la construction des villes et du logement.

Mutations politiques, corolaires du retrait de l’Etat, caractérisées par la réforme des entités territoriales, de la gouvernance et de l’administration des nouvelles métropoles, l’importance accrue des intercommunalités et des nouvelles régions.

Mutations des moyens de communication marqués par la toute-puissance du web et des réseaux sociaux.

Mutations enfin de la nature même des missions de maitrise d’œuvre où la réhabilitation de bâtiments existants prend une place croissante, où la maquette numérique et le BIM transforment l’organisation du projet, de la conception à la maintenance.

Autant d’enjeux que les architectes anticipent pour intégrer et réussir la mutation de leur exercice, élargir leur champ d’intervention et accomplir des missions diversifiées, plus étendues.

Le défi est grand car la situation de l’architecture et des architectes dans notre pays continue de se dégrader. Des pans entiers de la construction, de la réhabilitation à la maison individuelle, aux bâtiments agricoles ou industriels, sont ainsi construits sans souci de qualité architecturale, d’insertion dans un site, de qualité environnementale. Au résultat, des paysages défigurés, des zones urbaines déqualifiées. Ces mauvaises conditions d’exercice auxquelles s’ajoute la crise, mettent en péril la viabilité économique même des agences d’architecture.

Le constat est alarmant mais les architectes sont là pour apporter des réponses innovantes, pour que l’architecture ait sa juste place dans l’aménagement et la construction du cadre bâti.

C’est l’objectif de ces secondes Universités d’été que d’analyser et d’anticiper ces mutations, d’imaginer la profession que nous voulons être demain pour que la qualité architecturale, atout culturel et économique majeur de notre pays, ne disparaisse au profit d’intérêts économiques immédiats.
»


Les Universités d’été de l’architecture sont organisées par le Conseil national de l’Ordre des architectes, sous le parrainage de la Ministre de la Culture et de la Communication, avec le soutien de la Mutuelle des architectes Français, en collaboration avec du conseil régional de l’Ordre et les Ecoles nationales supérieures d’architecture de la région Rhône-Alpes

Publié le 17.03.2015
0 commentaire

Donnez votre avis

UEA-carre4.jpg