Amiante dans la tour Maine Montparnasse : état de la situation au 47eme étage, dans les locaux du CNOA

Le CNOA juge nécessaire d’informer sur la situation concernant l’amiante dans ses locaux et donne un état de la situation au 7 fevrier 2014, dans le 47eme étage de la tour Maine Montparnasse, qui comprend les locaux du CNOA, de l’UIA et des éditions XO.


Avec les informations diverses qui circulent dans les médias au sujet de l’amiante dans la Tour Maine Montparnasse, et qui ont pu inquiéter certains, le CNOA juge nécessaire de vous informer de la situation au 47ème étage.

Suite aux mesures prises et aux relevés et analyses de pollutions éventuelles, nous sommes en mesure de vous indiquer que le siège de l’Ordre ainsi que l’ensemble des locaux auxquels nos visiteurs, les élus et salariés ont accès, ne présentent pas de risque d’exposition aux fibres d'amiante.

Fin août 2013, dès communication de l'arrêté du Préfet de Paris et sans attendre les résultats de l'expertise, le CNOA, propriétaire des locaux a décidé :

1.   la suspension de toute intervention technique de maintenance susceptible de solliciter les parties de composant de l'immeuble susceptible de contenir de l'amiante ou en contenant
 
2.    la réalisation par un laboratoire accrédité de mesures d'empoussièrement complémentaires à celles ordonnancées par le Syndic de Copropriété
 
3.   la désignation d'un Sapiteur Amiante en vue de la mise à jour du Diagnostic Technique Amiante des parties privatives du 47ème étage
 
4.    la mise en place un plan de communication auprès des personnels accueillis dans les locaux du CNOA
 
5.    la mise en place d'un registre des interventions de maintenance ou travaux divers.

 
Ce jour, le Sapiteur Amiante, Luc Baillet, déclare :

"En l'état des informations et de l'historicité des évènements portés à ma connaissance, j'atteste que rien ne peut laisser croire en une quelconque et actuelle pollution, par des fibres d'amiante, des locaux dont le Conseil National de l'Ordre des Architectes est propriétaire, situés au 47ème étage de la Tour Montparnasse.

Dans les parties à usage commun, les services du syndic en charge de la sécurité des usagers, garantissent l'accès aux parties à usage privatif (hall d'entrée, ascenseurs), ainsi que l'évacuation du public en cas d'alerte.

Dans les parties à usage privatif du 47ème étage, la présence résiduelle de matériaux ou produits contenant de l'amiante est parfaitement repérée dans le Diagnostic Technique Amiante, mis à jour par le CNOA. Vu leur présence, ainsi que celle de matériaux et produits en place dans les parties à usage commun non accessibles au public, le risque d'exposition des populations est maitrisé, notamment par l'interdiction d'effectuer la moindre intervention d'entretien ou de maintenance sur ou à proximité de ces zones particulières, sauf par des entreprises habilitées et assurées pour ce type d’intervention.

Le cas échéant, ces interventions seraient menées après mise en place d'un Plan de Prévention, conformément aux prescriptions du volet Amiante du Document Unique d’évaluation des risques par poste de travail, et en respect de la procédure de travaux privatifs imposée par le Syndic. A défaut, toute intervention, y compris travaux de retrait ou d'encapsulage de matériaux ou produits résiduels, est interdite, en attente de la publication d'un nouvel arrêté préfectoral.

Depuis la parution de l’arrêté préfectoral du 13/08/2013, aucune fibre d'amiante n'a été observée lors de l'analyse des filtres des 24 mesures réalisées à ce jour, ni dans les dégagements et parties à usage commun accessibles aux usagers du R+47, ni dans les locaux du CNOA, des éditions XO et de l'Union Internationale des Architectes.

Rien ne s'oppose donc à la poursuite des activités et à l'accueil des publics invités
." (Pour la sas ACACIA, Luc BAILLET, Directeur)
 

Publié le 12.02.2014
0 commentaire

Donnez votre avis

montparnasse.jpg