96 % des demandes d’enregistrements transfrontaliers des architectes en Europe sont satisfaites

La date limite de transposition des dispositions de la Directive Qualifications Professionnelles de 2005 qui régit la libre circulation des architectes à travers l’Europe est atteinte. Le Conseil des Architectes d’Europe réitère ses positions sur le niveau de qualification requis et souligne que le système permet déjà une excellente mobilité des architectes à travers l'Europe.
Le 18 janvier 2016
Drapeau Europe

Communiqué du Conseil des Architectes d’Europe (CAE)

Depuis le début des procédures consultatives et législatives jusqu’à ce jour, le Conseil des Architectes d’Europe (CAE) a cherché à garantir que les intérêts de l’architecture, des consommateurs, des clients, ainsi que la qualité et l’efficacité dans tous les aspects de l’environnement bâti et de la profession soient pris en compte par les décideurs politiques de l’Union européenne. L’objectif principal du CAE à l’heure actuelle est de soutenir une transposition et une mise en œuvre adéquate et sans heurt de la Directive, de manière à faciliter la mobilité des architectes et les aider à trouver de nouvelles opportunités commerciales ainsi que de faciliter la mobilité des étudiants et des diplômés pour qu’ils puissent acquérir de l’expérience à travers l’Europe.

Selon la Directive modernisée, le plus petit dénominateur commun pour la formation en architecture va désormais consister en, soit cinq années de formation de niveau universitaire, soit au moins quatre années d’études complétées par un stage professionnel supervisé d’une durée d’au moins deux ans. Le CAE continue de préconiser une durée minimale de formation universitaire de cinq ans complétée par deux années d’expérience professionnelle pratique comme plus petit dénominateur commun pour la reconnaissance automatique entre Etats membres. Cette norme reflète mieux les exigences d’une très grande majorité d’Etats membres de l’UE.  

L’expérience pratique professionnelle est essentielle à la protection des consommateurs et à la qualité de l’environnement bâti. Il s’agit du lien entre la fin de la formation académique et l’obtention des aptitudes et des connaissances pour appliquer efficacement ces connaissances et compétences. L’expérience pratique professionnelle dote le diplômé en architecture des compétences nécessaires  dans l’environnement complexe et difficile de la pratique professionnelle dans lequel il doit gérer les contrats, réglementations, finances, entrepreneurs, autres professionnels, supervisions de site, consommateurs et clients. Ces compétences qui ne peuvent être acquises que dans un environnement pratique, sont essentielles. L’importance de la Formation Professionnelle Continue (FPC) est de plus en plus reconnue au niveau de l’UE mais ne peut pas remplacer l’expérience pratique professionnelle obligatoire, préalable à l’établissement en tant que professionnel.

Le CAE reconnaît l’important volume de travail demandé par la Commission européenne pour mettre en œuvre la Directive modernisée. La non publication d’une liste actualisée et précise des qualifications reconnues pour l’accès à la profession d’architecte depuis plus de deux ans est toutefois un grave problème mettant en danger la libre circulation des architectes en Europe et affectant les professionnels, les diplômés, les étudiants, les employeurs, les consommateurs et les services d’enseignement. Le retour à une mise à jour régulière et précise doit se faire sans délai afin que les étudiants et diplômés puissent envisager sereinement leurs perspectives d’avenir et avoir une image claire de qui est attendu d’eux s’ils souhaitent travailler et prester des services dans le Marché Unique.

Le CAE se félicite du fait que 96 % des demandes d’enregistrements transfrontaliers des architectes sont satisfaites, grâce au système de reconnaissance automatique prévu par la Directive et souligne qu’il y a donc peu de marge d’amélioration pour la mobilité des architectes en Europe.

Publié le 18.01.2016
0 commentaire

Donnez votre avis

CAE
Drapeau européen