3e édition de l'Observatoire des métiers de l’immobilier et de la ville : les 6 défis des acteurs de la ville

Recrutement, fabrication de la ville, innovation, transition écologique, nouveaux usages et international : dans le cadre de l’édition 2019 du Real Estate & Urban Employment Monitor, les acteurs de la ville ont identifié 6 défis à relever.
Le 26 février 2019
observatoire_ville_2019.jpg

Publiée le 21 février 2019 à l’occasion du Forum des métiers de l’immobilier et de la ville, la 3e édition du Real Estate & Urban Employment Monitor, Observatoire des métiers de l’immobilier et de la ville, a été réalisée par EY, la Fondation Palladio et Business Immo, avec la contribution du Conseil national de l’Ordre des architectes.

Regroupant huit secteurs et plus de 100 métiers, la filière de l’immobilier et de la ville représentait 10,8 % du PIB et employait 2,1 millions de personnes en 2017, année au cours de laquelle elle a généré 55 000 nouveaux postes, soit 20 % des emplois créés dans le secteur privé en France.

Des dirigeants prudents à court terme mais optimistes pour l’avenir

Si les 1 000 dirigeants de la filière interrogés cette année restent optimistes, ils se montrent prudents en raison notamment des inflexions constatées sur le logement et le commerce, des doutes sur l’évolution des taux d’intérêt, des évolutions législatives récentes et de l’échéance des municipales de 2020.

Néanmoins, du point de vue des dirigeants, la tendance de croissance devrait se poursuivre sur le long terme en raison des conditions économiques encourageantes, d’une attractivité en redressement, de la perspective de grands projets urbains (Grand Paris, JO 2024, métropoles…) et d’une demande plus soutenue sur le tertiaire et la logistique.

Fortes de cette confiance pour l’avenir, 92 % des personnes interrogées recommanderaient à leurs proches de travailler dans la filière de l’immobilier et de la ville.

6 défis

Lors de la réalisation de l’étude, les dirigeants interrogés par EY ont identifié 6 défis pour la filière en France. C’est l’un des enseignements majeurs de cette nouvelle édition.

Le recrutement et l’attractivité des métiers sont en tête de leurs préoccupations pour 2019 et bien que 83 % des dirigeants interrogés envisagent de recruter dans les trois prochaines années, les trois quarts d’entre eux indiquent rencontrer des difficultés pour embaucher les profils adéquats.

Les autres défis mis en avant par les dirigeants sont la complexité croissante de la fabrication de la ville, la dynamique d’innovation, la nécessité de poursuivre la transition écologique et l’évolution de leurs business models pour s'adapter aux nouveaux usages.

Enfin, les dirigeants estiment que la filière contribue au rayonnement de la France à l’étranger et qu’elle doit renforcer son ouverture à l’international.

>> Consulter l’édition 2019 du Real Estate & Urban Employment Monitor

Publié le 26.02.2019
0 commentaire

Donnez votre avis

EY, Fondation Palladio et Business Immo
Real Estate & Urban Employment Monitor
Documents
Real Estate & Urban Employment Monitor 2019