11e session d'Europan : En France, 18 projets sélectionnés - 5 lauréats, 7 mentionnés, 6 cités

La 11e session d'Europan a recueilli 239 projets pour les six sites français, sur le thème « Territoires et modes de vie en résonance ; quelles architectures pour des villes durables ? ». Le jury a retenu les propositions des candidats conçues comme des processus évolutifs.

En France, 18 projets sélectionnés - 5 lauréats, 7 mentionnés, 6 cités

La 11e session d'Europan a recueilli 239 projets pour les six sites français, sur le thème « Territoires et modes de vie en résonance ; quelles architectures pour des villes durables ? ». Le jury a retenu les propositions des candidats conçues comme des processus évolutifs, ceux qui envisagent la transformation d'un territoire dans sa complexité, plutôt que les projets clé en main. Signe des temps... En cette période incertaine, la question n'est pas de proposer un « prêt à vivre », ni un manifeste architectural, mais plutôt de faire éclore la vision d'un possible et durable « vivre ensemble ». A l'heure où les figures imposées sont difficiles à tenir dans la durée, doivent émerger des solutions qui s'étalent dans le temps, qui s'adaptent à l'évolution des usages et à la faisabilité des projets.

C'est a ainsi que 36 équipes ont cherché à imaginer des stratégies de mutation viables économiquement sur le site des Abattoirs à Clermont-Ferrand... Dans les 3 projets sélectionnés, et ici, davantage encore que pour les autres sites, c'est la dimension d'adaptabilité du projet et des formes urbaines qui a été retenue par le jury, comme réponse aux incertitudes programmatiques.

A Neuilly-sur-Marne, sur les 48 projets proposés, 3 projets ont été sélectionnés par le jury qui s'est montré sensible aux projets-démarche, ceux pour qui les espaces naturels ne sont pas seulement des espaces vides à construire, mais des biotopes à préserver, où la ville trouve une place mesurée. Et où la nature aménagée devient un liant social, porteur de nouvelles qualités d'urbanité.

A Reims, le campus de la Housse, site aux espaces distendus, dans un patchwork urbain plutôt hétéroclite, a inspiré 35 équipes, dont les 3 sélectionnées pour leur capacité à inventer progressivement une nouvelle identité au site, un urbanisme dense mais ouvert, avec une diversité typologique et des espaces de proximité de qualité.

A Savenay, le jury a sélectionné 3 projets, sur les 34 reçus, qui se sont montrés sensibles à la géographie exceptionnelle du site, entre voies ferrées et espaces naturels et agricoles. Ils ont fait preuve d'une réelle économie de moyens pour améliorer le franchissement des voies et la centralité du futur quartier, et ils ont posé la question des limites de la ville.

A Stains, il s'agit d'imaginer la création d'un nouveau quartier à proximité d'un pôle multimodal.Et de réfléchir aux usages qui pourraient transformer le site. Le rapport ville/nature est, là aussi, au coeur des propositions sur ce site dont les jardins, le parc, le maraîchage, ont très fortement inspirés les 43 équipes candidates et donc 3 projets sélectionnés.

Enfin, à Toulouse, 43 équipes ont planché sur le secteur du Raisin. Les 3 projets sélectionnés ont cherché à faire coexister l'échelle métropolitaine et échelle de proximité en travaillant, d'une part, sur la requalification et la valorisation par de nouveaux usages urbains de la frange ferroviaire, et, d'autre part, en créant un nouveau quartier actualisant modes de vie toulousain et urbanité en centre ville dense.

Dans le reste de l'Europe, ce sont 16 équipes, dont un membre (mandataire ou associé) est français, qui ont été sélectionnées avec 5 projets lauréats, 4 mentionnés, et 7 cités.

>> Consulter le rapport du jury France : http://www.europan-europe.com/e11/en/results/FR-Rapport-Jury-E11_FR.pdf

Publié le 04.01.2012
0 commentaire

Donnez votre avis