10 mesures anti-crise !

Le Conseil de l’Ordre vous rappelle en 10 points quelques règles incontournables pour protéger votre activité.
Le 18 octobre 2012

1. Protégez votre patrimoine immobilier
Vous exercez en mode libéral, veillez à protéger votre patrimoine immobilier en établissant une déclaration d’insaisissabilité de votre résidence principale et de tout bien foncier bâti ou non bâti qui n’a pas été affecté à un usage professionnel.
Pour en savoir plus, cliquez ici.


2. Recouvrez vos honoraires
Vous avez un problème de recouvrement d’honoraires, un maître d’ouvrage vous doit toujours de l’argent malgré relance et mise en demeure, vous pouvez saisir le Conseil régional de l’Ordre et ce  même si votre contrat ne le prévoit pas expressément.
Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

3. Gérez les difficultés de l’agence
Vous rencontrez des difficultés pour régler vos primes d’assurances, pour faire face à vos charges sociales et fiscales ou autres dettes professionnelles ;  surtout, n’ignorez pas les relances de vos créanciers. Payez en priorité vos cotisations d’assurance professionnelle et d’assurance maladie pour vous permettre de continuer à exercer votre profession en évitant les plus grands risques.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.
 

4. Anticipez les charges à venir
Pensez à anticiper le coût d’un départ en retraite ou d’un licenciement. Sachez qu’il existe une “assurance licenciement/retraite“, qui prend en charge, après une période de carence, le paiement des indemnités de licenciement ou des indemnités de départ en retraite.
Dans tous les cas, suivez scrupuleusement la règlementation et la convention collective des entreprises d’architecture. Enfin, pensez à la formation de vos salariés qui peut permettre d’éviter des licenciements lors des périodes de baisse temporaire d’activité.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.
 

5. Fonctionnez en réseau
Le statut collaboration libérale peut vous permettre de faire face à une surcharge temporaire de travail sans avoir recours à l’embauche d’un salarié. Sa souplesse en fait un outil de gestion adapté à une activité en dents de scie.
Pour en savoir plus sur ce statut, cliquez ici.


Utilisez les réseaux sociaux professionnels pour partager vos expériences et créer les nouvelles synergies nécessaires au développement de votre activité. Pour rejoindre le groupe Ordre des Architectes PACA sur linkedin, cliquez ici.
 

6. Sachez dire Non !
Ce qui est appelé dumping des honoraires aujourd’hui est en passe de devenir le “prix du marché“ de demain. Des honoraires bradés mettent en péril l'activité de ceux qui les consentent mais tirent aussi vers l'abîme l'ensemble d'une profession.
Soyez vigilants si vous poursuivez une mission commencée par un confrère: assurez-vous que le contrat a bien été résilié et rappelez à votre client qu’il doit régler les honoraires de votre prédécesseur.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.
 

7. Diversifiez votre activité
Votre formation d’architecte vous permet d’exercer diverses missions et prestations autres que des activités de maîtrise d’œuvre : performance énergétique des bâtiments, diagnostics techniques divers, coordination SPS, expertise judiciaire ou amiable, assistance à maîtrise d’ouvrage, infographie, scénographie, etc.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.


8. Pensez aux procédures de sauvegarde des entreprises
Les procédures de sauvegarde, de redressement et de liquidation judiciaire sont ouvertes aux professions libérales, dont les architectes.
L’Ordre y est partie prenante : il est présent aux audiences et apporte aux juges un éclairage expert sur la profession et la spécificité des soubresauts de cette activité.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.


9. Sollicitez les aides de l‘Etat
Le régime de l’auto-entrepreneur peut faciliter l’exercice d’une activité en son nom ou le cumul emploi retraite.D’autres aides visent à aider les PME qui rencontrent des difficultés économiques passagères : l’accès facilité au crédit, le recours au médiateur du crédit, les conseils pour restructurer l’entreprise, etc.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.


10. Faites appel à la solidarité et l’entraide ordinale
En cas de baisse des revenus ou de difficultés financières, la cotisation ordinale peut faire l’objet d’une exonération, partielle ou totale. Adressez votre demande d’exonération à la commission “Solidarité Entraide“ du Conseil national de l’Ordre, avec les justificatifs de votre situation.
Pour en savoir plus sur, cliquez ici.

 

Nous vous rappelons que le congrès de l’UNFSA se déroulera à Nice du 25 au 27 octobre 2012, pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici.

Publié le 02.10.2015 Par CROA PACA
0 commentaire

Donnez votre avis