Les enjeux des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) en 9 points

Téléchargez le guide réalisé par le Conseil national de l’Ordre sur l’élaboration d’un Ad’AP et les missions ouvertes aux architectes par ces procédures.

Au 1er janvier 2015, seule une partie des établissements recevant du public (ERP) ont répondu aux obligations de mise en accessibilité posées par la loi du 11 février 2005.

L’enjeu est énorme, les montants de travaux considérables, et l’architecte est le seul professionnel à pouvoir appréhender cette démarche dans son intégralité. En effet, l’élaboration d’un Ad’AP implique la réalisation d’un diagnostic décrivant l’état de l’ERP par rapport aux obligations réglementaires, une programmation pluriannuelle des travaux et de leur financement. Le tout est supporté par une demande d’autorisation de travaux ou par le dossier spécifique à intégrer à la demande de permis de construire. N’oubliez pas que de cet Ad’AP peut également découler une mission de suivi de chantier ainsi qu’une mission de contrôle avec l’établissement de l’attestation de conformité.
C’est à vous aujourd’hui qu’il appartient de vous emparer de cette mission et ce, avant le 27 septembre 2015 !

En annexe au guide, les 7 raisons de faire appel à un architecte.

À télécharger
Les enjeux des Agendas d'Accessibilité Programmée (Ad'AP) en 9 points