La profession en chiffres

L'essentiel des chiffres de la profession : démographie, modes d'exercices, activité des architectes.

LA POPULATION ORDINALE

La France compte 29 831 architectes et agréés en architecture inscrits au tableau de l’Ordre fin 2013. 1200 diplômés HMONP sortent environ chaque année des écoles d’architecture et environ 18 000 étudiants y sont inscrits.

995 nouveaux architectes se sont inscrits à l'Ordre en 2013. Le nombre moyen d’inscriptions à l’Ordre par an est de 800, dont 500 nouvellement diplômés.

La population professionnelle est principalement concentrée sur quelques régions : l’Ile de France (32.5 % des inscrits), Rhône-Alpes (10,38%) et PACA (9,22%), Aquitaine (5,68%), Midi-Pyrénées (5,31%), et Languedoc-Roussillon (4,67%), Pays de la Loire (4,06%).

La population demeure majoritairement masculine, malgré une population féminine en croissance régulière : 25 % des architectes sont des femmes en 2013, contre 7,5% en 1983. Parmi les nouveaux inscrits en 2009, on comptait 39% de femmes.

22% des inscrits ont moins de 40 ans, 26% entre 40 et 50, 29% se situent dans la tranche des 50-60 ans, 19% dans les 60-70 ans et 4 % ont plus de 70 ans. Les femmes sont en moyenne nettement plus jeunes puisque 34% ont moins de 40 ans, 67% moins de 50 et seulement 7,3% plus de 60 ans.

La France compte 45,1 architectes inscrits à l’Ordre pour 100 000 habitants, contre 82 en moyenne dans l’ensemble de l’Union européenne.


LES MODES D’EXERCICE

Si l’exercice individuel, à titre libéral, correspond au cœur de la profession, il est en net tassement :  51% des architectes inscrits en 2013 contre 83% en 1983. A l'inverse, sur la même période, la part des architectes associés passe de 5 % (en 1983) à 38 % (en 2013). On compte aussi (toujours en 2013) 4% de fonctionnaires et 4% de salariés.

On compte, en 2013, 9286 sociétés d’architecture contre 8445 en 2011, 7500 en 2009, 5890 en 2007 et 700 en 1983. Il s'agit en grande majorité de SARL (52%) ou de SARL à associé unique (16%) et d'EURL (18%) - la part des secondes marque toutefois le pas sur celle des premières. Parmi les autres types de sociétés, les SELARL représentent 4% des sociétés en 2013.


L’ACTIVITE DES ARCHITECTES

Le montant de travaux déclarés par les architectes à la MAF est de 56,2 milliards d'euros en 2013 (soit une baisse de 1,4% par rapport à l'année précédente). Selon la MAF*, le taux de pénétration des architectes (adhérents à la MAF) dans l’ensemble de l’activité bâtiment était de 44,7% en 2013. Il est de 75,7% dans la construction neuve et 20,7 % dans le domaine de l’entretien–amélioration.

Les régions dans lesquels sont déclarés par les architectes les montants de travaux les plus importants sont  l'Ile de France (33,8%), Rhône-Alpes (12,1 %), PACA (7,4%), l'Aquitaine (5,1%).

La part des montants de travaux déclarés par des architectes exerçant en société continue d'augmenter au détriment de celle des architectes exerçant en libéral : 70,5% contre 29,5%.

Le neuf devance la réhabilitation : en 2013, la construction neuve (y compris travaux d'extension) représente 73,9% des travaux des architectes pour seulement 26,1% à la réhabilitation. Les architectes sont donc sur-représentés dans le neuf et sous-représentés dans l'existant (qui, dans le chiffre d'affaire global du bâtiment, représentent respectivement 43,6% (neuf) et 56,4% (entretien)).

Le secteur privé devant le secteur public : Le secteur privé représente 65,2% des montants de travaux déclarés par les architectes, contre 34,8% au secteur public en 2013. Selon la FFB, dans l'ensemble de la construction, ces chiffres sont respectivement de 79% et 21%.

Le secteur du logement derrière le non-résidentiel : Le secteur résidentiel représente seulement 45,4 % du montant des travaux déclarés par la profession contre 55,6% au non-résidentiel, en 2013. La maison individuelle représente seulement 14,7% (10 pour l'individuel isolé et 4,7% pour l'individuel groupé). Dans le non-résidentiel, les bureaux sont le premier poste (10,2%), suivi par le secteur de la santé (7,7%) et celui de l'enseignement (7,5%).

Les revenus des architectes :
En 2011, le revenu moyen des architectes était de 45 000 euros selon la CIPAV, avec une forte disparité selon les sexes puisque le revenu des femmes était de 27 700 euros et celui des hommes de 51 000 euros.
Le revenu médian n'est quant à lui que de 28 600 euros.

Selon l'ARAPL, les architectes exerçant en libéral ont un chiffre d'affaire moyen de 154 000 euros en 2012 (en baisse continue depuis 2008 où ce CA moyen s'élevait à 180 000 euros)

Les agences d'architecture restent de petite taille puisqu'elles disposent en moyenne de moins de 2 salariés par agence (sondage IFOP pour le CNOA)