Vif intérêt pour le BIM dans les agences d’architecture !

Plus de 1000 réponses ont été reçues au sondage relayé par le CNOA sur l'intérêt des architectes vis-à-vis des nouveaux outils numériques et leur perception du BIM. Analyse et enseignements de ces réponses.
Le 11 juillet 2017
bim-nuage.png

Le 15 juin dernier, le Conseil national a proposé aux 30 000 architectes inscrits au Tableau de l’Ordre de répondre à un rapide questionnaire sur le BIM, réalisé dans le cadre de la réalisation d'un mémoire de master sur le BIM mené par un étudiant en architecture de l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille. L’objectif était d’interroger la profession sur les nouveaux outils numériques et de connaître son ressenti vis-à-vis du BIM.

Au-delà du fort taux de retour, le traitement des 1 010 réponses constituées au trois quart d’agences de 1 à 4 personnes est riche d’enseignement : 90 % des répondants se disent intéressés par le BIM . Près d’un répondant sur deux déclare aussi s’y intéresser depuis uniquement 2 ans, ce qui démontre à la fois l’appétence des architectes pour les nouveaux outils numériques et la propagation rapide du BIM au sein de la profession.

Dans le détail…
 

Profils des répondants (taille de la structure en nombre de personnes)

Le profil des répondants montre que les agences de taille variée s’intéressent au BIM.

77 % des répondants travaillent dans une structure de 1 à 4 personnes. Ce pourcentage grimpe à 89 % si l’on élargit la taille des agences à 10 personnes. Les petites structures s’intéresseraient donc elles aussi au BIM.

                                              

J’ai entendu parler du BIM

98 % des répondants déclarent avoir entendu parler du BIM. Si toutes les agences ayant répondu ne le pratiquent pas encore, la quasi-totalité déclare en connaitre le principe.

 

 

Depuis combien d’années je m’intéresse au BIM ?

Les réponses montrent une croissance quasi exponentielle des architectes intéressés par le BIM depuis moins de 2 ans. Si seulement 41 d’entre-deux déclarent avoir commencé à s’y intéresser entre 2004 et 2009, ils sont 447 à l’avoir fait depuis 2015. L’intérêt de la profession pour le BIM croit extrêmement rapidement.


Je souhaite mener un projet en BIM et choix d’adopter le BIM

27 % des répondants déclarent être déjà passés au BIM et 11 % envisagent de le faire dans l’année.

37 % des participants déclarent envisager d’y passer à moyen terme, ce qui témoigne de la dynamique positive de la profession vis-à-vis du BIM.

Le quart des répondants qui n’envisage pas de migrer vers le BIM argue la proximité de la cessation de leur activité, des lacunes en informatique et le coût élevé de l’investissement (équipement, formation, etc.).

 

Types d’opérations BIM

290 répondants déclarent recourir au BIM pour la conception de maisons individuelles et 335 pour des opérations de logements collectifs. Plus surprenant , plus de 300 répondants affirment utiliser le BIM pour des opérations de rénovation-réhabilitation.

 



Convention BIM

Seuls 16 % des répondants déclarent signer une convention BIM qui régit le travail collaboratif entre acteurs.

Ce faible taux de réponse rappelle l’importance de communiquer en direction de la profession pour l’inciter à systématiquement signer une convention BIM entre les partenaires du projet.

 

 

Considérations diverses

Publié le 11.07.2017
0 commentaire

Donnez votre avis

CNOA
Vif intérêt pour le BIM dans les agences d’architecture !