L’entretien professionnel : nouvelle obligation de l’employeur vis-à-vis de ses salariés

Nouveauté de la réforme de la formation continue, l'entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre le salarié et l'employeur. Il est destiné à envisager les perspectives d'évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer. Vous devez avoir mené ces entretiens au plus tard le 6 mars 2016.

Nouveauté de la réforme de la formation continue, l'entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre le salarié et l'employeur. Il est destiné à envisager les perspectives d'évolution professionnelle du salarié et les formations qui peuvent y contribuer.

Attention : l'entretien professionnel ne concerne pas l'évaluation du travail du salarié qui est effectuée dans le cadre de son entretien annuel.

Sont concernés : Tous les salariés en entreprise de préférence en CDI au regard de l’ancienneté nécessaire 2 ans.

Quel est l'intérêt de l'entretien professionnel pour l’employeur ?
•    Remplir l’obligation de tout employeur de veiller au maintien de la capacité du salarié à occuper un emploi (« son employabilité »).
•    Faire le point avec le salarié notamment sur ses aptitudes professionnelles, ses souhaits d’évolution, ses besoins de formation…
•    Définir un projet professionnel (ou de formation), identifier les perspectives d’évolution professionnelle du salarié.
•    Identifier les compétences professionnelles dont l’entreprise dispose en interne
•    Fidéliser et faire évoluer ses collaborateurs
•    Initier une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Téléchargez le Modèle de grille de l’entretien pour l’employeur
Téléchargez la Grille de conduite


Qui prend l’initiative ?
A l’embauche, l’employeur informe le salarié qu’il bénéficiera d’un entretien professionnel tous les 2 ans. L’entreprise initie cet entretien, au moins une fois tous les deux ans ou au retour du salarié qui reprend son activité après :
•    un congé de maternité,
•    un congé parental d'éducation ou une période de réduction d’activité,
•    un congé de soutien familial,
•    un congé d'adoption,
•    un congé sabbatique,
•    une période de mobilité volontaire sécurisée,
•    un arrêt maladie pour affection de longue durée,
•    un mandat syndical.

Tous les 6 ans, l’entreprise doit, à l’occasion de l’entretien professionnel, dresser un état des lieux «  bilan », du parcours professionnel du salarié en vérifiant que le salarié a
•    bien bénéficié de ses entretiens professionnels
•    suivi au moins une action de formation
•    acquis des éléments de certification par la formation ou par la validation des acquis de l'expérience (VAE)
•    bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle
Pour le salarié : Cet entretien lui permet :
•    d’être informé de la stratégie de l’entreprise et son impact sur l’évolution des métiers et des compétences
•    d’Identifier les actions de formation qualifiante et non qualifiante à mobiliser dans le cadre de son parcours professionnel
•    d’être accompagné dans l’élaboration de son projet professionnel à plus ou moins long termes

Téléchargez le Modèle de grille d’entretien pour le salarié

Lorsque le salarié n’aura pas bénéficié :
-    des entretiens professionnels
-    et d’au moins deux des trois autres mesures susvisées

pour les entreprises de moins de 50 salariés :
> le coefficient de classification du salarié sera majoré de 15 points

pour les entreprises de plus de 50 salariés :
> l’entreprise devra verser à votre OPCA (ACTALIANS pour la branche architecture)° un montant forfaitaire (3 000 € ou 3 900 € selon les cas) et le compte personnel de formation (CPF) du salarié concerné sera abondé de 100 heures s’il est à temps plein (130 heures s’il est à temps partiel).

Vous devez avoir mené ces entretiens au plus tard le 6 mars 2016


>> Pour en savoir plus : Information ACTALIANS / Guide pratique
 
 

Publié le 02.06.2015
0 commentaire

Donnez votre avis

Siège de la Caisse des Français de l'Etranger, à Rubelles / Seine-et-Marne - JEROME VILLEMARD, ERIC BARTOLO architectes. Crédit photo : Clément Guillaume (Source : Archicontemporaine.org)