Habitat : le Conseil de l'Ordre d'Ile-de-France rencontre les candidats aux Régionales

L’ensemble des candidats aux élections régionales de décembre est désormais connu. A travers ses « 30 propositions pour le Logement », le Conseil régional de l'Ordre d'Ile-de-France rencontre chacun d’eux afin de valoriser « l’atout architecte » et de les alerter sur la nécessité de conjuguer qualité architecturale et réponse quantitative à la crise du logement.
Le 30 octobre 2015

L’ensemble des candidats aux élections régionales de décembre est désormais connu. A travers ses « 30 propositions pour le Logement », le Conseil régional de l'Ordre d'Ile-de-France rencontre chacun d’eux afin de valoriser « l’atout architecte » et de les alerter sur la nécessité de conjuguer qualité architecturale et réponse quantitative à la crise du logement.

Maître d’ouvrage et soutien des politiques d’Habitat, de mobilité et d’environnement, la Région est au cœur des ambitions franciliennes en la matière. Aussi, Jean-Michel Daquin, président du Conseil régional de l'Ordre (CROAIF), comme il l’a récemment fait auprès de Valérie Pécresse et de ses collaborateurs, souligne le constat préoccupant des architectes sur le terrain : déficit d’offre, surfaces et qualité d’usage des logements en baisse,  prédominance des normes au détriment du projet…

Outre le rappel des savoir-faire, du rôle de conseil et de facilitateur de l’architecte, ces entretiens sont l’occasion de mettre en garde les responsables politiques sur les réponses de contournement trop souvent privilégiées face à la crise (contrats globaux, VEFA, PPP…) qui fragilisent maitrise d’ouvrage publique et maitrise d’œuvre dans l’acte de bien construire. 

Pour le CROAIF, répondre à la crise du logement et aux attentes des citoyens ne peut se résumer à construire plus : il faut aussi construire mieux. Elus, aménageurs et services des collectivités doivent saisir pleinement l’ensemble de ces enjeux, d’où la mise en œuvre par l’Ordre de partenariats en vue de la sensibilisation à la qualité architecturale, avec l’association des maires d’Île-de-France (Amif) et le Centre national de la fonction publique territoriale – Île-de-France (CNFPT)…

Jean-Michel Daquin souligne combien l’intervention de l’architecte peut permettre la prise en compte des usages, des évolutions de la société et des modes d’habiter, et en intégrant les enjeux d’un développement territorial et urbain durable.

Face à la globalité et à la complexité de ces enjeux, ces rencontres sont enfin l’occasion de rappeler que par son expertise et sa vision globale, l’architecte peut et doit être le fer de lance de solutions pertinentes. A charge pour les décideurs, de lui donner les moyens d’entreprendre et d’innover.

Dans les prochains jours, le président du Conseil régional de l’Ordre poursuit ses rencontres avec Claude Bartolone (PS), Pierre Laurent (PCF-FdG) et Emmanuelle Cosse (EE-LV).
 

Publié le 30.10.2015
0 commentaire

Donnez votre avis

« 30 propositions pour le Logement »
Conseil de l'Ordre d'Ile-de-France
« 30 propositions pour le Logement »
Documents
Logement : L’ATOUT ARCHITECTE
Propositions sur le logement par le Conseil régional de l'Ordre d'Ile de France