Des propositions pour mieux exporter l’architecture française

Une table ronde organisée par le Conseil national de l’Ordre des architectes et l’AFEX début avril a permis de formuler une série de propositions visant à soutenir l’exportation de l’architecture française. Ces propositions ont été transmises au ministère de la Culture et au comité interministériel créé à cet effet.
Le 1er avril 2015, le Conseil national de l’Ordre des architectes et l’association Architectes Français à l’Export (AFEX), partenaires historiques dans ce domaine, organisaient une table-ronde réunissant une vingtaine d’experts sur le thème de « l’internationalisation de l’architecture et des architectes ». Parmi eux : des architectes, des représentants du ministère de la Culture, de l’Union internationale des architectes, du Conseil des architectes d’Europe, d’Europan, de Business France ou encore de la Fédération panaméricaine des architectes.

Cette table ronde a permis la formulation de propositions qui ont été transmises au ministère de la Culture et au comité interministériel « Architecture à l’Export » créé, dans le cadre de sa Stratégie Nationale pour l’Architecture, pour développer l’export de l’architecture française.

Les propositions couvrent les 3 points suivants : la constitution de réseaux, les outils au service des architectes, la formation. Les propositions en gras ont semblé prioritaires aux participants.

Les propositions :

1 - Réseaux

- Réseau européen
  o Développer, en coopération avec les Institutions existantes (CAE) un réseau d’architectes européens opérationnel au grand export

- Diversifier les compétences au sein des équipes de maîtrise d’œuvre à l’export
  o Faciliter les partenariats avec les acteurs locaux des pays étrangers
  o Faciliter la constitution d’équipes de projet ad ’hoc à l’export
  o Favoriser la mutualisation de moyens
  o Se placer sur le terrain de l’AMO en amont des projets, publics et privés

- Des Réseaux français à l’étranger
La ville durable aujourd’hui, via Vivapolis, se vend standardisée, clés en main et sans architectes, ces derniers étant généralement exclus des questions au profit des ingénieries et grandes entreprises de service urbain. Il apparaît donc nécessaire :
  o De développer, à l’instar de l’American Institute of Architects (AIA) des « chapters » ou « clubs » français à l’étranger
  o De constituer un réseau Linked In des professionnels de l’urbain à l’export ;

- La Francophonie et le développement de l’esprit de corps
  o Utiliser le réseau de la francophonie, comme le font les britanniques avec le Commonwealth
  o Dynamiser les réseaux transfrontaliers (écoles, institutions…)
  o Créer des réseaux type « associations d’anciens élèves » des grandes écoles

- Une conférence européenne itinérante biennale
  o Créer une conférence européenne itinérante sur ville durable et architecture

2 – Outils
- Créer un observatoire, sous l’égide de Business France
  o Lancer un observatoire pays/cibles/performances/retombées économiques pour les architectes ET pour l’ensemble de la filière (pour évaluer les retombées en termes d’économie-emploi)
  o Analyser les forces et les faiblesses de la concurrence (benchmarking)
  o Organiser une veille accès aux marchés

- Pérenniser et développer la promotion de l’architecture à l’international
  o Favoriser la stabilité représentative des Institutions en charge de l’architecture à l’international
  o Ouvrir un bureau d’accompagnement des architectes dans leur développement international (dossier d’aides à l’export, conseils, contrats, associations, joint-ventures, VIE, etc.)

- Identifier et valoriser nos spécificités
  o Adapter les actions aux différents publics de professionnels, en particulier pour les petites agences, valoriser les « niches », les spécialités

- Priorités aux cibles géographiques
  o Se concentrer sur des cibles géographiques adaptées aux possibilités et moyens des architectes français
  o Choisir des pays où la France est plus attendue qu’ailleurs et où il existe un besoin solvable d’architecture et une maturité de la commande ;

- Renforcer les structures d’architectures
  o Face à la concurrence, renforcer les structures des entreprises d’architectes qui sont faibles et sans appui stratégique. La politique publique de l’architecture est un atout mais elle doit être développée et ouverte à d’autres partenaires (industriels, grands groupes) ;
  o Internationaliser les agences d’architecture en diversifiant le recrutement et en accueillant des architectes étrangers en stages

- Décloisonner et sensibiliser
  o Faire un effort de décloisonnement et d’information entre les différents secteurs, par exemple : ville durable et architecture chez Business France ; Services culturels et économiques des ambassades ; à l’intérieur des administrations ; interministériel
  o Mettre l’architecte au cœur de la promotion de l’image France créative à l’étranger ;
  o Mieux former les Instituts français et bureaux Business France à l’architecture
  o Créer une banque de données publiant les concours européens et internationaux

3 - Formation initiale et continue

A/ Formation initiale :

- Les langues étrangères
  o Renforcer l’apprentissage des langues

- Renforcer les cursus
  o Favoriser les stages d’immersion de longue durée à l’étranger ;
  o Renforcer les enseignements de culture générale sur les civilisations
  o Développer les « doubles masters » en Europe et à l’étranger (cf. double master franco-allemand, développer des diplômes communs)
  o Renforcer la formation à l’export dans les Ecoles d’architecture,
  o Renforcer la formation à la gestion d’entreprise

- Intégrer les Ecoles d’architecture aujourd’hui isolées et inadaptées, dans le réseau des universités et leur donner les moyens de développer la recherche.

- Se rapprocher des grandes écoles et des écoles d’ingénieur / Cursus et Recherche / Pôles universitaires

- Favoriser l’accueil d’étudiants étrangers

B/ Formation continue :

- Elargir la prise en charge, au titre de la formation continue, d’actions  de prospection, participation à des colloques, workshops,..


- Développer des programmes de formation à la gestion d’entreprise

- Proposer des formations continues à l’export adaptées, à des publics ciblés
Publié le 21.04.2015
0 commentaire

Donnez votre avis

Lycée français d'Amman en Jordanie, AW² architectes - Palmarès du Grand prix AFEX 2014